Les artistes enseignants

« L’espace pictural est un mur mais tous les oiseaux du monde y volent librement. A toutes les profondeurs. »
« The pictorial space is a wall, but every bird in the world flies freely there. At every depth. »
Nicolas de Staël


Les artistes enseignants de notre association Le Coquillage et L’Oreille

L’association Le Coquillage et L’Oreille a pour objet le partage de connaissances et de réflexions d’ordre artistique, l’organisation de cours et de stages de pratique de la peinture, du dessin et de la sculpture, de manifestations culturelles et de toute activité en rapport avec les arts.

Qui sont les artistes enseignants ?

Notre objectif : Proposer et développer un enseignement artistique exigeant et partager nos réflexions sur l’art avec tout ceux que ces questions passionnent.

Céline Normant

Céline Normant

Céline Normant est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris en 2007 et enseigne la peinture, le modelage et le dessin à travers des cours et des stages depuis 16 ans. Elle a été commissaire du salon d’art contemporain Poissy Talents pendant 4 ans pour la ville de Poissy (Yvelines). Elle fait partie du collectif Les Soirées Dessinées qui propose des performances dessinées dans des galeries et musées (Musée d’Orsay, Musée Guimet, Centre Pompidou…). Elle expose régulièrement ses peintures et ses modelages en France. Ses portraits en bronze sont notamment visibles à Alfortville, place de la Mairie et devant la Médiathèque Simone Veil. Elle vit et travaille à Nantes depuis 2019. Son travail : Céline Normant – Portfolio .

Marine Class

Marine Class est diplômée de l’école des Beaux Arts de Paris (2007), atelier de Richard Deacon. Elle s’installe en 2011 à La Chapelle Basse-Mer (44) où elle vit et travaille désormais. Lauréate de plusieurs prix  et résidences – la Résidence de la Fondation d’entreprise Hermès (2012) et le Prix des Arts visuels de la ville de Nantes (2013) – elle déploie, à travers une pratique mêlée de dessin et de sculpture, un univers fantasmagorique et baroque. Elle présente son travail et sa pratique en milieu scolaire (primaires et lycéens) dans le cadre d’ateliers spécifiques. Elle a à cœur le partage de ses connaissances et le plaisir de créer et considère l’atelier comme un laboratoire d’expérimentations. https://marineclass.ultra-book.com/accueil

Pierre Alexandre Remy

PA Remy grandit à Chartres, où la fréquentation quotidienne de la Cathédrale affûte son intérêt pour la sculpture, le dessin, l’architecture et sa représentation. Après un DMA techniques du métal à l’ENSAAMA Olivier de Serres, il entre aux Beaux Arts de Paris dans l’atelier du sculpteur Richard Deacon, dont il sort diplômé en 2004. Il développe depuis une pratique de sculpture, en grande partie in-situ, qui interroge le rapport entre l’objet, l’espace et le spectateur. Le dessin au sens large, et plus spécifiquement le dessin dans l’espace est à la base de sa pratique de sculpture. Il porte un intérêt particulier pour la représentation cartographique des lieux et de la poésie qui peut en découler.
Ses œuvres sont visibles à Nantes dans le jardin de la Mairie ainsi qu’à l’Abbaye de Fontevraud,il expose régulièrement son travail en France et à l’Etranger. »

Sandrine Fourrier

Sandrine Fourrier est diplômée de l’École Pivaut de Nantes en 2002. Illustratrice, designer textile et graphiste, elle travaille pour la décoration, la mode et l’édition jeunesse. De nature curieuse, elle aime changer de techniques: aquarelle, peinture, glacis, crayon de couleur, pastel…Cela se retranscrit dans ses cours où elle varie les support et médiums. 
Elle enseigne également le design textile et l’infographie au Lycée de la mode à Cholet. Elle expose régulièrement son travail de peinture et d’illustration. Pour en savoir plus c’est par www.sandrinefourrier.com et sur instagram.

Denis Cantiteau

Denis Cantiteau est issu de l’ébénisterie, berceau de son apprentissage, et choisit d’orienter son sens de l’observation et d’expressions à l’Ecole des Beaux Arts d’Angers. Suite à son diplôme de design DNAI, le travail du végétal le conduit vers des métiers d’excellences, comme la lutherie , celui de traceur, métreur en scénographie, tout en pratiquant la sculpture à la taille directe. Il a ouvert un atelier sur l’ile de Groix où il a vécu 7 ans et c’est désormais à Nantes qu’il transmet son savoir et ses expériences graphiques, à travers différentes écoles (ENSA de Nantes, L’AAA de Angers..). Grimpeur d’arbres, l’expérience du corps, de son équilibre, l’aspect kinesthésique, sont aux cœurs de ses réalités expressives tant en dessin, modelage qu’ en installations.

Arnaud Dauptain

Arnaud Dauptain est diplômé de l’école des arts décoratifs  de Paris en 2007, puis des Beaux arts de Paris en 2011 dans l’atelier du photographe Patrick Tosani. C’est sans doute cette formation de photographe qui le conduit, dans sa pratique artistique , à une fascination pour la lumière , la couleur, et la maîtrise du geste. Aujourd’hui illustrateur à Nantes, son travail s’articule autour de l’architecture et  du paysage urbain.

https://www.arnauddauptain.com/

 

Karl Garandel

Karl Garandel est diplômé de l’École Pivaut de Nantes et du C.F.P.I à la H.E.A.R de Strasbourg (Centre de Formation des Plasticiens Intervenants de la Haute École des Arts du Rhin). En 2018, il se forme à la gravure taille-douce à L’École des Beaux-Arts d’Angers.

Sa réflexion sur notre relation au portrait à travers les nouveaux modes de communication l’amène à interroger celles et ceux que l’on n’entend pas et qui sont insuffisamment considéré.e.s par la société. Ses expériences d’artiste intervenant au sein de structures qui prennent en charge les demandeurs d’asile sur Nantes, lui ont permis d’amorcer un travail graphique sur le thème de la trace et de l’empreinte, comme vestiges et témoignages d’histoires d’exil.

Il partage son temps entre sa production graphique (aux ateliers BONUS et du Preux), l’enseignement et le développement de projets d’intervention en tant que plasticien. Voir son travail: @karlgarandel

Cassandre Fournet

Cassandre Fournet est diplômée des Beaux-arts de Toulouse, elle vit et travaille à Nantes. Voici ce qu’en dit Jérôme Carrié: «  Le travail de Cassandre Fournet s’attache à représenter des détails auxquels nous n’accordons que peu d’importance lors de nos déplacements quotidiens. Au premier regard, il se dégage de ses œuvres un paradoxe entre la patiente construction plastique de l’image et la frêle réalité que celle-ci décrit. (…) Chaque pièce de peinture ou de dessin est le fruit d’un important travail d’observation, d’étude, de préparation et de composition. Du repérage à la prise de vue, de la photographie au traitement numérique, du numérique au dessin, du dessin à la mise en couleurs, l’artiste compose ses œuvres dans un mouvement.  » Voir son travail Cassandre Fournet

Hermès Germé

Après des études de cinéma d’animation, Hermès Germé intègre les Beaux-arts de Nantes dont il est diplômé en 2014. Son intérêt pour la façon dont les récits influencent les sociétés, a déplacé sa recherche plastique dans les champs de la bande dessinée, de la peinture, de l’écriture poétique et du tatouage. Dessiner et peindre est pour lui à la fois un un questionnement et un espace de rêverie. L’action créatrice interroge notre rapport au monde. Son travail ici

Quentin Masse

Quentin Masse réalise des études de graphisme à Angers à l’Atelier d’Arts Appliqués pour ensuite intégrer l’institut saint Luc à Bruxelles en section bande dessinée.
Passionné et très inspiré par le Moyen Âge il réalise son mémoire sur les liens entre tapisseries médiévales et bande dessinée et débute un projet d’album centré sur cette époque.
Formé aux techniques d’impressions manuelles, il réalise des gravures sur bois, métal, linogravures, monotypes et sérigraphies.
Artiste, auteur, graphiste, illustrateur il travaille pour l’enseignement, la presse et l’édition entre Angers, Nantes et Bruxelles ». Son travail ici

Anna Picco

 
Anna Picco vit et travaille à Nantes.
Elle est diplômée de l’école des Beaux Arts de Rennes. Sa pratique du dessin interroge la narration, sa capacité à raconter une histoire. Il s’agit d’une errance entre imaginaire et mémoire, d’interroger notre héritage collectif par des scènes souvent hantées par la Grande Histoire. Son travail ici